L’Union Européenne veut investir 10 milliards d’euros dans le végétal et les protéines alternatives

Dans son nouveau plan “Farm to Fork”, l’Union Européenne entend explorer les nouvelles formes écologiques d’agriculture et investir spécifiquement dans les protéines végétales.

L’Union Européenne vient de sortir une toute nouvelle feuille de route (“Farm to Fork Strategy” en français “Stratégie de la ferme à la fourchette”) pour mettre en place un plan global de transition de son agriculture vers des alternatives plus vertes. Cette stratégie fait partie du Green New Deal européen, qui alloue 100 milliards d’euros pour parvenir à une économie neutre en carbone à l’horizon 2050.

Dans ce portefeuille, 10 milliards sont ainsi exclusivement destinés à la recherche et aux innovations en matières de sources éco-responsables de nourriture, et parmi elles, les substituts à la viande et les protéines végétales. Alexander Holst, directeur des politiques du Good Food Institute (une organisation à but non lucratif qui travaille au développement des alternatives végétales) s’est réjoui de cette avancée : “C’est un énorme pas en avant. Les protéines alternatives, telles que la viande végétale ou cultivée, jouent un rôle décisif dans la transition de l’Europe vers un système alimentaire plus durable et meilleur pour la santé. Elles représentent également une opportunité commerciale majeure pour l’Europe afin de se remettre de façon réellement écologique de la récession liée au COVID-19. Nous accueillons chaleureusement cette judicieuse proposition de la Commission Européenne de soutenir avec de grands moyens la Recherche & Développement des protéines alternatives.”

Le lifestyle éthique,
bientôt dans une revue papier.

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialité

Articles liés

Recevez le meilleur de Vegan Magazine ✨

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialité