Peter Singer reçoit un prix de philosophie et fait don d’un million de dollars

Le 7 septembre 2021, le philosophe Peter Singer a reçu le prix Berggruen 2021 pour la philosophie et la culture. Il prévoit de faire don de la totalité du prix d’un million de dollars.

© James Dun­can Davidson

Un prix pour le travail d’une vie

Peter Singer est tit­u­laire de la chaire d’éthique de l’u­ni­ver­sité de Prince­ton et pro­fesseur à l’u­ni­ver­sité Charles-Sturt en Aus­tralie. Il est notam­ment célèbre pour sa défense des caus­es human­i­taires et son tra­vail philosophique autour des droits des ani­maux. Selon l’annonce de l’Institut Berggru­en, le prix, 1 mil­lion de dol­lars, est « remis chaque année à des penseurs dont les idées ont pro­fondé­ment façon­né la com­préhen­sion et l’avancement de l’être humain dans un monde en rapi­de évo­lu­tion ».

« Peu de philosophes uni­ver­si­taires ont jamais eu l’impact de Peter Singer », a affir­mé Kwame Antho­ny Appi­ah, prési­dent du Jury Berggru­en et ancien pro­fesseur de philosophie.

Singer a exprimé sa grat­i­tude pour la façon dont le prix salue le tra­vail de sa vie. « C’est une forme de recon­nais­sance de ce que j’essaie de faire depuis 50 ans, c’est-à-dire de faire de la philoso­phie d’une manière qui a un impact sur le monde », a‑t‑il déclaré dans une inter­view avec le Dai­ly Princetonian.

Donner pour lutter

Peter Singer n’a pas envie de garder l’argent du prix. Il a lui-même tou­jours prôné publique­ment l’obligation morale qu’ont les gens de don­ner le plus d’argent pos­si­ble à des caus­es human­i­taires: « Je n’en ai vrai­ment pas besoin et le sim­ple fait de le pren­dre ou même d’en pren­dre une par­tie et de le dépenser pour moi-même aurait peu d’impact sur mon bien-être et mon bon­heur ».

Le pro­fesseur Singer a ain­si immé­di­ate­ment annon­cé qu’il fera don de la moitié du prix à The Life You Can Save, l’organisme car­i­tatif qu’il a fondé pour lut­ter con­tre l’extrême pau­vreté. Il choisit aus­si de vers­er une par­tie du prix à des organ­i­sa­tions qui lut­tent con­tre la cru­auté envers les ani­maux, en par­ti­c­uli­er l’élevage indus­triel. Con­cer­nant les fonds restants, le pub­lic l’aidera à décider.

Peter Singer et les droits des animaux

Une grande par­tie du tra­vail philosophique de Peter Singer se con­cen­tre sur les droits des ani­maux. Pio­nnier dans la réflex­ion éthique sur la ques­tion ani­male, Peter Singer a notam­ment écrit La Libéra­tion ani­male paru en 1975. Cet ouvrage fon­da­teur est con­sid­éré comme l’un des piliers des mou­ve­ments mod­ernes de pro­tec­tion des animaux.

Dans ce livre, il éla­bore une thèse philosophique con­tre le spé­cisme c’est-à-dire la dis­crim­i­na­tion entre les ani­maux sur la seule base de leur appar­te­nance d’espèce. Il affirme que l’ap­par­te­nance à une espèce par­ti­c­ulière, notam­ment humaine, n’est pas suff­isante pour jus­ti­fi­er une posi­tion dom­i­nante. Singer pro­pose donc la sen­si­bil­ité comme critère per­ti­nent : tous les êtres sen­si­bles doivent être con­sid­érés comme morale­ment égaux.

Dans cette logique, le fait d’u­tilis­er des ani­maux pour se nour­rir est injus­ti­fié. En effet, cela entraîne une souf­france dis­pro­por­tion­née par rap­port aux bien­faits que les humains en tirent. Il faut donc morale­ment s’ab­stenir de manger la chair des ani­maux, voire de con­som­mer tous pro­duits issus de leur exploitation.

« Je suis fier d’avoir con­tribué à sen­si­bilis­er les gens à la souf­france ani­male et au statut moral des ani­maux », a‑t‑il déclaré. Peter Singer recevra offi­cielle­ment le prix au print­emps 2022 lors d’une céré­monie à Los Angeles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Mer­ci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !