Leonardo DiCaprio investit dans deux entreprises de viande cultivée

L’acteur et environnementaliste devient investisseur et conseiller dans deux entreprises de viande cellulaire. Son ambition ? Sauver la planète et aider au développement de la viande bovine durable.

Leonardo DiCaprio n’est pas seulement célèbre pour ses rôles au cinéma mais également pour ses engagements écologiques. L’acteur veut sauver la planète et profite de sa notoriété pour agir. Il vient ainsi d’investir dans les entreprises pionnières Mosa Meat des Pays-Bas et Aleph Farms d’Israël. Ces start-ups cherchent à développer de la viande cellulaire et ainsi faire décroître les coûts environnementaux liés à la viande traditionnelle.

Mosa Meat et Aleph Farms, des entreprises novatrices

Créer de la viande cultivée consiste à nourrir des cellules prélevées sur un animal afin qu’elles se multiplient et créent des tissus musculaires. L’un des attraits de ce processus est qu’il crée de la viande réelle sans avoir à abattre les animaux. Cependant certaines questions concernant l’éthique animale demeurent.

Aleph Farms et Mosa Meats travaillent spécifiquement sur le bœuf de culture et se sont illustrées grâce à des avancées spectaculaires. Mosa Meat a créé le premier hamburger de bœuf cultivé au monde en 2013. Depuis, la start-up a recueilli des millions de dollars pour réduire le coût de sa production et pour tenter d’éliminer de son processus l’utilisation de sérum fœtal bovin, très controversé. L’entreprise souhaite aussi s’agrandir. Elle lance notamment une usine pilote à Maastricht pour produire à une échelle industrielle. Elle espère commercialiser ses produits de bœuf cultivé après l’obtention de l’approbation réglementaire européenne. Singapour est en 2021 le seul pays au monde à autoriser la vente de viande cultivée.

Aleph Farms quant à elle, a créé le premier steak de bœuf haché cellulaire en 2018. L’entreprise a même réussi à fabriquer son produit sur la Station spatiale internationale en 2019. Cela avait pour but de prouver que la technologie peut créer de la nourriture avec des ressources naturelles très limitées. L’entreprise a aussi pour ambition de fabriquer ses steaks à grande échelle. Pour cela, elle construit une installation de production qui sera opérationnelle d’ici 2022 selon elle.

« L’une des façons les plus percutantes de lutter contre la crise climatique est de transformer notre système alimentaire », résume Léonardo DiCaprio. « Mosa Meat et Aleph Farms offrent de nouvelles façons de satisfaire la demande mondiale de bœuf, tout en réglant certains des problèmes les plus pressants de la production industrielle actuelle de bœuf. »

L’engagement écologique de Leonardo DiCaprio

En tant qu’écologiste, DiCaprio utilise son statut de célébrité pour sensibiliser à l’impact environnemental désastreux de l’agriculture animale. Régulièrement, l’acteur exhorte ses dizaines de millions d’abonné·es Twitter et Facebook à réduire leur consommation de viande pour lutter contre la crise climatique.

Cet engagement n’est pas nouveau et l’acteur a déjà investi auparavant dans des entreprises d’alimentation durable. Il a été un des premiers investisseurs de Beyond Meat et a depuis investi dans d’autres entreprises végétaliennes, comme la marque de lait végétalien Califia Farms, HIPPEAS ou encore Perfect Day.

Leonardo DiCaprio est également impliqué dans le nouveau film, Eating Our Way to Extinction, sur les effets environnementaux de l’agriculture animale sur la planète. « C’est le film que les générations futures voudront voir aujourd’hui », a-t-il déclaré dans la bande-annonce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !