Tendance food : Vous reprendrez bien un peu de charbon ?

 

Après s’être emparé des routines beauté, la tendance charbon nous revient en cuisine. Glaces, burgers, cocktails ou encore jus détox… Nos assiettes voient la vie en noir.

Pho­togra­phie en page page d’ac­cueil : @ cesar_aguro

En matière de cui­sine, Insta­gram nous pousse sou­vent dans nos retranche­ments. Croque-mon­sieur aux couleurs de l’arc-en-ciel, frap­puc­ci­no licorne, lat­te servi dans un avo­cat… On pen­sait déjà avoir tout vu. C’était jusqu’à l’arrivée du char­bon. Le nou­v­el ingré­di­ent phare des réseaux soci­aux a tout pour attir­er l’at­ten­tion.


Après s’être emparé des rou­tines beauté, le char­bon revient en force. Glaces, burg­ers, cock­tails ou encore jus détox… Nos assi­ettes voient la vie en noir. Facile d’utilisation, le char­bon agit comme un addi­tif qui peut se mélanger à de nom­breuses pré­pa­ra­tions salées ou sucrées. Et ce sans en altér­er le goût, à l’inverse de l’encre de seiche, sou­vent util­isée comme col­orant noir. “Con­traire­ment à ce que l’on pour­rait imag­in­er, le char­bon n’a pas le goût de “cramé”, il n’a pas réelle­ment de goût en fait”, soulig­nait le spé­cial­iste Jérémy Béguier à Madame Figaro.

Appelé char­bon act­if, il dif­fère de celui pour bar­be­cue. Inutile donc de vous met­tre à râper une bri­quette sur vos pâtes. Le char­bon act­if s’ob­tient en cal­ci­nant des bois ten­dres (peu­pli­er, bam­bou, tilleul…) ou des coques de noix de coco à très haute tem­péra­ture. Ils sont brulés une sec­onde fois en présence d’air et d’eau pour aug­menter leur capac­ité d’absorption. Cette pro­priété sus­cite l’intérêt des ama­teurs de cures détox. Décliné en jus, smooth­ies et limon­ades, le char­bon serait le pro­duit mir­a­cle qui viendrait même à bout de la gueule de bois.

Un ingrédient qui doit être utilisé avec précaution

Bien que ses ver­tus médic­i­nales soient avérées, cet ingré­di­ent doit être manié avec pré­cau­tion. L’efficacité du char­bon act­if est en effet telle, qu’une fois ingéré, il absorbe tout. Y com­pris tox­ines, mais aus­si surtout vit­a­mines et autres nutri­ments. C’est pour cela qu’on le con­seille sou­vent en cas d’intoxication ou de trou­bles diges­tifs. “Le char­bon est, par exem­ple, admin­istré aux patients ayant ingérés trop de médica­ments. Il est si absorbant qu’il peut con­tr­er les effets d’une over­dose”, expli­quait Patri­cia Ray­mond, une gas­tro-entéro­­logue améri­caine, au mag­a­zine Women’s Health.

Inof­fen­sif en petites quan­tités, le char­bon ne con­vient en revanche pas à une con­som­ma­tion quo­ti­di­enne. Cet ingré­di­ent est toute­fois par­fait pour don­ner un petit côté obscur à vos recettes sucrées.

Arti­cles liés

Recevez le meilleur de Vegan Magazine ✨

Pour être au courant des dernières actu­al­ités, événe­ments et bons plans trou­vés pour vous.

En vous inscrivant vous acceptez notre poli­tique de con­fi­den­tial­ité