Comment bien choisir ses textiles vegan ?

Vous ne savez pas exactement à quels textiles vous fier ? Pour s’habiller, sa décoration, choisir son linge de maison ou même tricoter, Vegan Magazine vous donne sa liste de textiles à privilégier.

Les fibres naturelles

Le coton biologique

Qu’on se le dise : le coton usuel est une industrie textile plus que problématique. Polluante et énergivore, sa production est même responsable de l’intoxication de milliers de personnes chaque année. Heureusement, le coton biologique représente une alternative concrète, même si forcément un peu plus chère. Bonne nouvelle : du coton produit en France commence à se développer, lui permettant ainsi d’éviter de parcourir des milliers de km.

Le lin

Sain, durable et très respirant, le lin est un produit assez luxueux car plus difficile à fabriquer que le coton, par exemple. Il nécessite en effet des températures peu élevées, de la lumière et assez d’eau. Gros plus : la grande partie de sa production vient de France.

Le chanvre

Bien que collé à la caricature du hippie-vegan, le chanvre est un matériau qui coche toutes les cases. Sa production est écologique et il possède de grandes qualités isolantes.

Le lyocell

Doux et absorbant bien l’humidité, le lyocell est composé de cellulose, elle-même créée à partir de pulpe de bois (souvent de l’eucalyptus, du chêne ou du bouleau). Super eco-friendly, le lyocell est entièrement biodégradable.

La fibre d’ortie

Encore méconnue, la fibre d’ortie s’affirme comme un matériau robuste et durable et peu gourmande en eau. On l’utilise notamment dans la fabrication des jeans. 

Les autres fibres

Les fibres synthétiques recyclées

Produites à partir de matériaux de seconde main comme d’anciens vêtements ou encore des bouteilles d’eau en plastique, les fibres synthétiques recyclées offrent de multiples options.

Les duvets

La fibre d’asclépiade

Ouste le duvet des oiseaux ! L’asclépiade est une plante dont les fibres se révèlent extrêmement isolantes et idéales pour la confection de doudounes et de couettes bien molletonnées.

Les écales de sarrasin 

La sarrasin ne s’utilise pas qu’en cuisine ! Parfait en rembourrage, le sarrasin (et plus précisément son enveloppe) donne un oreiller écologique, à la tenue ferme et aux propriétés antibactériennes.

Les cuirs vegan

Le Piñatex

Développé à partir des fibres des feuilles d’ananas, le Piñatex, se retrouve désormais chez de multiples marques de maroquinerie et de chaussures. 

Le cuir de cactus

Le cuir de cactus a fait une entrée remarquée dans le paysage de la mode eco-friendly ces derniers mois. Ce matériau, nommé Desserto par ses inventeurs mexicains, a un avantage considérable : le cactus n’a pas besoin d’eau pour se développer. Utilisé dans la fabrication de chaussures et de sacs notamment, le cuir de cactus est un textile cruelty-free sur lequel il faudra compter dans les années à venir.

Le champignon

Conçu en grande partie en Italie, le cuir de champignon s’obtient à partir des chapeaux de champignons et ne nécessite pas l’usage de procédés chimiques dans sa conception.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !