Selon le World Happiness Report publié par les Nations Unies, le Danemark caracole dans le duo de tête des pays les plus heureux du monde. Curieux de découvrir le Hygge, l’art de vivre à la danoise, on vous emmène découvrir Copenhague, le temps d’un week‐end.

Photographie de page d’accueil (Nyhavn) : Alexis Garcia pour Vegan Magazine

Avec ses nombreuses spécialités culinaires à base de poisson et de viande, le Danemark ne semble pas être une destination évidente pour les voyageurs vegan. Pourtant sa capitale fourmille d’adresses vegans et de lieux offrant des options végétaliennes clairement indiquées. La cuisine est inventive et la plupart des cafés proposent de préparer leurs boissons chaudes avec du lait végétal. Les options sont nombreuses et satisferont tous les goûts. Seul point à garder à l’esprit : les Danois mangent tôt. Laissez‐vous donc porter par l’ambiance chaleureuse et le bien‐être de la vie danoise, flânez à vélo dans les rues colorées de la ville, mais pour vous régaler, gardez un œil sur l’heure !

La ville à vélo

Si vous arrivez à Copenhague en avion, vous pourrez rejoindre le centre ville directement et rapidement en transports en commun. Une fois sur place, l’échelle de la ville est parfaite pour l’explorer à votre rythme, à pied ou à vélo. Car ici absolument tout le monde roule à vélo ! C’est la façon la plus rapide de parcourir la ville. Comme dans les grandes villes de France, vous trouverez des vélos en location à chaque coin de rue, y compris des vélos semi‐électriques.

Un démarrage plein d’odeurs, de couleurs et de saveurs

Quelle que soit l’heure de votre arrivée, le marché couvert de Torvehallerne est une valeur sûre pour vous imprégner de l’ambiance et des spécialités locales. Les petites échoppes réparties dans deux grandes halles en verre sont réputées pour leurs produits frais et offrent une cuisine variée à déguster sur place. De nombreux stands proposent des options vegan. La chaîne réputée Grød, qui a deux autres adresses à Copenhague, est présente ici. Adresse incontournable, elle propose des porridges salés ou sucrés, sans gluten et vegan, accompagnés de produits de saison, de fruits frais et de compote maison. Grød est le porridge traditionnel danois, une véritable institution pour le petit déjeuner. Ici on le compose comme on l’aime, à toute heure, et on se régale !

https://www.instagram.com/p/BbBdxw3F5CX

Si vous préférez vous installer pour un brunch, précipitez‐vous chez Kalaset. A deux pas de Torvehallerne, ce haut lieu tendance du brunch fait l’unanimité. Arrivez tôt dès l’ouverture à 10h si vous voulez une table. Les options vegans sont très nombreuses, les assiettes copieuses et la cuisine généreuse. Et si vous passez par là plus tard dans la journée, le menu ne se limite pas au brunch et reste gourmand jusqu’au dîner.

Prendre de la hauteur

Pour une vue panoramique sur la ville, marchez jusqu’à la Rundetårn pour prendre de la hauteur. Équipée d’une pente en colimaçon qui en elle‐même vaut le détour, elle contient une exposition et offre une vue imprenable à 360° sur Copenhague et sur l’Øresundsbron, le pont qui relie la ville à celle de Malmö en Suède. Cependant si vous souhaitez éviter l’entrée payante, le clocher de l’église de la Trinité (Trinitatis Kirke), qui lui est adjacente, offre une vue tout aussi époustouflante sans frais. Vous pouvez aussi opter pour la tour du château de Christiansborg (Christiansborg Slotsplads), à deux pas du centre ville, dont l’entrée est aussi gratuite. Fermant à 21h00 du lundi au samedi, on peut même y contempler les derniers rayons du soleil une bonne partie de l’année.

Adventure. Throwback to Copenhagen in December. Just thinking about this trip because I’m about to embark on another foreign getaway this week to Iceland. Can’t wait for it. Unfortunately not all the squad can be there but should be a good one. Shot taken at the Rundetaarn (Round Tower) in Copenhagen at Sunset.… #skyporn #sunsetsniper #skylovers #sunrise_and_sunsets #sunsets #sunset_hub #sunsetlovers #instasunsets #all_sunsets #sunsethunter #ig_europe #topeuropephoto #loves_europe #fujifilm #fujifilm_xseries #skyporn #sunsetsniper #skylovers #sunrise_and_sunsets #sunsets #sunset_hub #sunsetlovers #instasunsets #all_sunsets #sunsethunter #sunset_madness #visitdenmark #københavn #visitcopenhagen #igerscopenhagen #map_of_europe #living_europe

A post shared by Raven Photo Ireland (@ravenphoto.ie) on

View this post on Instagram

vertigini 🌀

A post shared by elisa (@elyyym) on

L’expérience unique du quartier de Christiana 

D’ici vous pouvez poursuivre jusqu’au quartier de Christiania, autoproclamé « ville libre » en 1971. En flânant entre les maisons et entrepôts couverts de peintures et de sculptures colorées, vous découvrirez un style de vie unique. Initialement fondée sur une base militaire abandonnée occupée par des squatteurs, la communauté ne paie pas de taxes et est régie par ses propres règles. Plus d’une cinquantaine de collectifs y exercent des activités industrielles, artisanales, commerciales, culturelles, sanitaires, théâtrales. Visitez le quartier avec un habitant, ou posez‐vous dans un café pour profiter d’un peu de musique live.

Le petit restaurant végétarien Morgenstedet, en plein cœur de Christiania, offre d’excellentes options vegan à savourer dans une atmosphère communautaire très détendue et chaleureuse, pour un snack ou le dîner.

Cuisine, musique et coucher de soleil à Papirøen

Non loin de là, le Copenhagen Street Food Market offre une alternative au marché couvert de Torvehallerne. Situé sur l’île de Papirøen, dans un entrepôt au bord de l’eau qui stockait autrement le papier utilisé par la presse danoise, il contient plus de 30 étals de cuisine du monde entier. Actuellement fermé pour l’hiver, il rouvrira en mai. Outre quelques stands 100% vegans, il y a une abondance d’options végétales un peu partout. Et au‐delà du régal culinaire, l’ambiance du marché en fait une expérience unique. Au printemps et en été, des chaises longues et tables de pique‐nique permettent de se reposer sur le quai, avec une vue imprenable sur le port de Copenhague. En musique, ambiance parfaite pour profiter de la fin de journée !

Summer hangs.

A post shared by Jessica Ronick ☀️ (@jronick) on

Tradition, touristes et trampolines à Nyhavn

S’il est encore tôt et qu’il vous reste de l’énergie, traversez le pont Inderhavnsbroen pour rejoindre le quartier de Nyhavn, sur l’autre rive du port. Probablement le lieu le plus photographié de Copenhague, ce canal aux façades traditionnelles colorées est très touristique, mais il est un régal pour les yeux à toute heure de la journée. Vous pourrez même vous défouler sans complexe sur les trampolines publics intégrés aux quais !

Les façades colorées de Nyhavn © Alexis Garcia

Dîner en centre‐ville

L’heure de dîner ? Pour une petite faim et une envie de hot‐dog – pølse pour les Danois, vous trouverez votre bonheur chez DØP (Den Økologiske Pølsemand). Abordable, ce stand propose des hot‐dogs dont un vegan savoureux, au pied de la tour Rundetårn.

Envie d’un repas frais mais plus consistant ? Dans le même quartier, SimpleRAW est l’endroit qu’il vous faut. 100% végétaliens, la plupart des plats sont crus mais certains sont semi‐cuits, comme les burgers ou les bols de rāmen. Situé sur une jolie petite place aux façades colorées, ce restaurant est incontournable. Tout est par ailleurs cuisiné à base de produits frais, sans gluten, sans sucre, sans levure et sans conservateurs. Le menu foisonne de variété et de créativité, et chaque découverte est un régal. Ils servent d’excellentes versions vegans du smørrebrød, déjeuner traditionnel danois à base d’une tartine de pain de seigle.

Lever de soleil sur la Petite Sirène

Pour démarrer votre seconde journée, nous vous conseillons de démarrer tôt par le site le plus emblématique de Copenhague : la Petite Sirène. Un peu excentrée par rapport à la ville, cette petite statue en bronze se dresse sur un rocher souvent couvert d’algues et de déchets. Construite en hommage au personnage du roman éponyme de l’auteur danois Hans Christian Andersen, elle constitue pour beaucoup l’un des sites touristiques les plus décevants au monde. Mais il serait dommage de ne pas venir la voir. Alors autant éviter les foules et venir profiter de la lumière du lever du soleil, sous laquelle elle prend toute sa splendeur.

© Alexis Garcia

Si vous quittez la Petite Sirène en quête d’un petit déjeuner, on peut aller chez Souls, une excellente adresse vegan dans le quartier d’Østerbro. L’accueil est en effet chaleureux et la nourriture délicieuse, du brunch jusqu’au dîner.

Les jardins de Tivoli

Pour les envies de divertissement, les jardins de Tivoli, à côté de la gare centrale, sont idéals. Ouverts en 1843, ils sont le deuxième plus ancien parc d’attraction au monde, après celui de Dyrehavsbakken, au Danemark aussi. En plein centre ville, le parc est aussi très apprécié des Danois pour son atmosphère chaleureuse. Source d’inspiration pour Walt Disney lors de la création de Disneyland, Tivoli permet en effet de découvrir la mythologie nordique, les contes d’Andersen mais aussi une vue panoramique sur Copenhague.

A deux pas du parc d’attractions commence la rue Strøget, rue commerçante qui est l’une des rues piétonnes les plus longues d’Europe. A proximité de celle‐ci se trouve 42 Raw, une autre excellente adresse de cuisine vegan crudivore. Très populaire, elle est parfaite pour faire une pause en centre ville. Sans sucre, gluten ni lactose, les plats du jour et desserts sont à tomber, et très bourratifs. Vous serez prévenus ! La chaine possède deux autres adresses à Copenhague, dont une à l’aéroport.

© Alexis Garcia

Pique‐nique et sieste au vert

Vous souhaitez plutôt vous poser quelques heures dans un parc ou profiter d’un pique nique à l’écart du tumulte de la ville ? Dirigez‐vous alors vers le jardin Frederiksberg Have, entourant le château du même nom. Ou comme de nombreux Danois, reposez vous dans le cimetière Assistens, au nord‐ouest de la ville. Sur la route, arrêtez‐vous chez Naturbageriet, une boulangerie pâtisserie presque intégralement vegan et sans gluten, au choix renversant.

Un peu plus près du centre ville, le parc Ørstedsparken permet une petite pause verte autour de son lac, créé sur les anciennes douves de la ville fortifiée. Si le temps est pluvieux et froid, réfugiez‐vous plutôt dans les serres de l’immense jardin botanique (Botanisk Have), dont la plus grande de 3000m², construite en 1874, est à couper le souffle.

Le parc Ørstedsparken © Alexis Garcia

Serre du jardin botanique © Alexis Garcia

Glace, musique et coucher de soleil

Au retour, s’il vous reste du temps, flânez autour des Lacs (Søerne). Bordés de maisons traditionnelles danoises, ils sont particulièrement remarquables au coucher du soleil. En attendant, une glace maison vous attend chez Nice Cream, spécialiste vegan en la matière, sur la rive ouest. À moins que vous ne terminiez votre week‐end en musique autour d’une bière danoise au Harbo Bar, un café bar rétro confortable tenu par deux sœurs végétariennes.