Du saumon cultivé bientôt dans nos assiettes ?

Wildtype prend les premières mesures pour commercialiser du saumon cellulaire durable de type sushi dans les épiceries et les restaurants des États-Unis.

Wildtype avance ses pions pour commercialiser son saumon cultivé

Le domaine de l’agriculture cellulaire ne cesse d’évoluer et est en pleine expansion. Thon, crabe, crevettes et même caviar cellulaire, c’est maintenant au tour du saumon de connaître sa version cultivée. En effet, Wildtype, société basée à San Francisco, initie les démarches pour commercialiser son saumon cellulaire aux États-Unis. Pour cela, elle a conclu un partenariat avec Fast, une chaîne de sushi bar.

« Il s’agit d’une étape importante alors que nous nous rapprochons de l’arrivée de notre saumon cultivé dans les restaurants, les épiceries et, à terme, les tables de cuisine des États-Unis », déclare Aryé Elfenbein, cofondateur et scientifique en chef de Wildtype.

L’entreprise a choisi le saumon comme premier produit en raison de sa popularité et de son statut environnemental. « Le saumon est le deuxième produit de la mer le plus consommé aux États-Unis, après la crevette, et sa popularité augmente rapidement en raison de son excellente valeur nutritive et de ses vastes applications culinaires », déclare Justin Kolbeck, cofondateur de Wildtype.

Le saumon cultivé de Wildtype aura les mêmes qualités et le même goût que son homologue péché. Mais sans les risques pour la santé humaine comme le mercure, les microplastiques, les antibiotiques etc.

L’attente de l’approbation réglementaire

Wildtype se concentre sur la production et la préparation de son lancement sur le marché. Cependant, les Etats-Unis n’ont encore donné aucune approbation réglementaire pour les viandes cellulaires. Jusqu’à présent, Singapour est le seul pays au monde qui en autorise la vente.

La startup n’a donc pas de date de lancement ferme mais espère une commercialisation future. « Nous sommes en contact étroit avec la FDA depuis 2019 et avons été impressionnés par la rapidité et la réflexion de l’Agence dans l’approche de l’agriculture cellulaire. » explique Kolbeck.

Wildtype a également déclaré que son saumon sera vendu dans un premier temps à des restaurants gastronomiques, avant de se diriger vers les chaînes de restaurants et les épiceries. Cela suit la tendance actuelle des chef·fes gastronomique comme Dominique Crenn, qui adoptent les viandes cellulaires dans leurs restaurants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !