10 déchets alimentaires que vous pouvez manger !

Certains aliments finissent systématiquement à la poubelle alors qu’ils pourraient se retrouver dans nos assiettes, et ainsi faire du bien à la planète et à notre porte-monnaie. Voici quelques astuces pour découvrir comment manger et réutiliser certains de nos « déchets alimentaires ».

1- Les fanes

Les fanes de certains légumes comme les radis, les carottes, les navets ou encore les betteraves sont très riches en oligo-éléments. Faciles à cuisiner, elles sont aussi une excellente source de fibres. Cuites en potage, purées ou crues en salade, les fanes se cuisinent facilement.

Les feuilles de betteraves les plus tendres finiront sans problème dans les salades tandis que les plus dures, peuvent être cuites à la vapeur ou sautées avec de l’ail et un peu de vinaigre. Idem pour les feuilles des blettes. Les fanes des carottes quant à elles sont délicieuses ajoutées dans les bouillons. De même, les fanes des radis et de fenouils sont délicieuses dans les sauces et vinaigrettes.

2- Les épluchures de légumes

(c) Rodnae Productions

Les épluchures de pommes de terre, de carottes ou encore de panais contiennent des vitamines et des minéraux essentiels. Lavées, séchées puis frites quelques secondes, on peut en faire des chips maison. Cela fera un apéritif naturel et original.

Il est aussi possible de les utiliser pour faire une soupe ou un bouillon cube maison. Pour cela, rien de plus simple : faites revenir vos pelures et épluchures avec un filet d’huile quelques minutes avant de recouvrir d’eau. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à ajouter vos assaisonnements préférés et à laisser le tout réduire à feu moyen. Laissez refroidir, passez le mélange au tamis et conservez-le au frigo.

Évidemment, pour pouvoir manger les épluchures sans risque, il est préférable de privilégier des fruits et légumes bio ou non traités à l’aide de produits chimiques.

3- Les écorces de fruit

(c) Roman Odintsov

Comment consommer la peau des oranges, des clémentines ou des ananas ? L’écorce d’agrume, râpée en zestes, rehaussera le goût d’un yaourt, d’un thé ou d’un plat. Cela permet aussi de faire le plein de nutriments. On ne jette pas non plus les écorces d’ananas. Ces dernières peuvent être transformées en sirop en les faisant infuser dans de l’eau et du sucre. Autre option, mixer ou râper finement la peau des agrumes. Il suffit ensuite de conserver cette poudre dans une boîte hermétique. Très parfumée, elle pourra servir à cuisiner des délicieux gâteaux, des crêpes, des gaufres ou des marinades.

4- Les graines et les pépins

(c) Nick Collins

Arrêtez de jeter vos graines de melon et de citrouilles. Faites-en plutôt de délicieux encas. En effet, une fois torréfiés, pépins et graines apportent du croustillant à une salade. De plus, ils sont riches en fer, en protéines et en magnésium. Accompagnés de quelques fruits secs, ils peuvent aussi faire un goûter sain et nourrissant.

5- Le tronc de brocoli

(c) Louis Hansel

On a l’habitude de jeter le tronc du brocoli, pourtant très riche vitamine C. Il contient également du calcium, du potassium et des fibres. Mais comment le cuisiner ? Découpé en fines lamelles et rôti à l’huile d’olive, il se révèlera délicieux. Il se cuisine également râpé comme les carottes et le chou dans un sauté de légumes ou un assortiment de crudités. Vous pouvez aussi surprendre vos convives en préparant un carpaccio vegan avec le tronc d’un brocoli coupé en tranches très fines et assaisonné de citron vert et d’huile d’olive.

6- Les feuilles de poireaux

(c) Bluebird Provisions

Lorsqu’on prépare des poireaux, on jette souvent la partie verte directement dans le compost. Désormais, conservez-les pour faire avec ces feuilles des soupes et des bouillons.

7- Le jus de pois chiche

Le jus de cuisson de pois chiche, l’aquafaba (en boîte ou récupéré lors de la cuisson) est un excellent substitut au blanc d’œuf. Vous pouvez ainsi le monter en neige pour cuisiner des mousses au chocolat, des meringues, des macarons ou encore de la mayonnaise. Le jus de cuisson des pois chiche se conserve 2 à 8 jours au frigo et peut même se congeler.

8- La peau de la pastèque

(c) Brooke Lark

Après avoir dégusté sa chair, on jette la peau de la pastèque. C’est une erreur. En effet, la peau des pastèques est parfaitement consommable sous forme de condiments comme les cornichons. Il suffit de découper la partie verte claire en morceaux, de les laisser reposer une nuit dans de l’eau et de la saumure, puis de les faire cuire pendant une heure jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Pour la conservation, vous pouvez les mettre dans des bocaux fermés hermétiquement.

9- L’eau de cuisson des pâtes

(c) Jonathan Borba

Gardons l’eau de cuisson des pâtes et du riz ! En effet, ces dernières sont riches en amidon et donc idéales comme liant pour vos sauces. On peut même la congeler dans un bac à glaçon et la réutiliser comme un bouillon cube pour épaissir une sauce ou une soupe plus tard. L’eau de cuisson des pâtes est également utilisable comme produit ménager.

10- Les miettes de biscuits

(c) Nathalie Jolie

Si vos biscuits secs ont été réduits en morceaux, ne les jetez pas. Les miettes sont parfaites pour confectionner des fonds de tarte ou de cheesecakes. Les morceaux de biscuits peuvent aussi agrémenter un crumble, des terrines ou une crème glacée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !