4 géants de la mode misent sur Mylo, un nouveau cuir de champignon

Mylo, c’est une matière végétale à base de champignons développée par Bolt Threads, et destinée à remplacer le cuir animal. Mylo, c’est aussi et surtout une technologie qui a réussi à séduire 4 géants de la mode — Adidas, LuluLemon, Stella McCartney et Kering — animés par l’envie d’employer cette matière nouvelle en exclusivité.  

© Mylo

Pour béné­fici­er de sa toute dernière tech­nolo­gie nom­mée Mylo, ces 4 grandes mar­ques ont effec­tive­ment souhaité se rap­procher de Bolt Threads, une société cal­i­forni­enne habitée par l’envie de dévelop­per des solu­tions durables pour aider le secteur de la mode à être plus respectueux de son envi­ron­nement.

Sou­ple, douce, élaborée à par­tir d’une ressource renou­ve­lable à l’infini — le mycéli­um — et à la crois­sance très rapi­de, cette solu­tion pour­rait jouer le même rôle que celui du cuir dans l’industrie de la mode et du luxe. Adi­das, Lul­uLe­mon, Stel­la McCart­ney, et Ker­ing ont donc imag­iné des col­lec­tions futures (disponibles à par­tir de 2021) à par­tir de cette matière à base de champignons. Pour y par­venir, elles ont mon­té un con­sor­tium des­tiné à aider Bolt Threads dans le développe­ment de la solu­tion biotech­nologique. Une alliance unique, au ser­vice du végé­tal. La pre­mière de ce type, si l’on con­sid­ère la portée indi­vidu­elle de cha­cun de ses groupes, leur pou­voir d’influence, et le niveau de qual­ité de leurs propo­si­tions. 

Mylo tendrait à réc­on­cili­er fonc­tion­nal­ité et nat­u­ral­ité, deux atouts qui, jusqu’à présent étaient sou­vent con­sid­érés incom­pat­i­bles d’après James Carnes, vice-prési­­dent de la stratégie de mar­que Adi­das: “Cela fait trop longtemps que les stan­dards de l’industrie intè­grent que les matières sont soit naturelles, soit très fonc­tion­nelles, sans jamais pou­voir présen­ter les deux car­ac­téris­tiques à la fois. Pour remédi­er à cela, il faut innover respon­s­able­ment. Arriv­er avec des solu­tions qui défient le statu quo, et les pro­duits qui tirent le meilleur de ce que la nature a mis des mil­lions d’années à par­faire — comme Mylo — sont indis­pens­ables à ce process”. 

Arti­cles liés