L’un des seuls festivals français 2020 sera vegan

Le SMMMILE Festival — Vegan & Pop vient tout juste de dévoiler sa programmation. L’événement engagé, prévu les 19 et 20 septembre, sera l’un des rares festivals français à se tenir cette année.  

Ode au lifestyle vegan au coeur de Paris

Le SMMMILE Fes­ti­val — veg­an & pop, c’est le plus grand fes­ti­val veg­an d’Europe. Trans­fig­u­rant chaque année le parc de La Vil­lette (Paris 19e) à la ren­trée, il revient cette année les 19 et 20 sep­tem­bre pour une 5e édi­tion, for­cé­ment unique au vu du con­texte san­i­taire inter­na­tion­al. 

Cet événe­ment pop & col­oré s’est don­né une mis­sion : enchanter la tran­si­tion, ren­dre le végan­isme plus désir­able aux yeux du grand pub­lic. Et la péri­ode ne fait que con­firmer sa rai­son d’être. Au tra­vers de con­certs de musique élec­tro-pop, de con­férences et de tables-ron­des, d’ateliers de cui­sine végé­tale ent­hou­si­as­mants et d’activités ludiques dédiées aux plus jeunes, il se con­stru­it comme une véri­ta­ble utopie éphémère à ciel ouvert. 

Une programmation forte… À tarif libre 

À l’occasion de ses 5 ans, le SMMMILE Fes­ti­val affiche un line-up fort de noms puis­sants. Entre des artistes tal­entueux — Scratch Mas­sive, Chape­lier Fou, Moka­do… — se glis­sent des noms de per­son­nal­ités engagées cha­cune à leur manière : Rob Hop­kins (Mou­ve­ment des villes en tran­si­tion), Jane Goodall (mar­raine de cette édi­tion 2020 du SMMMILE), Antho­ny Bour­bon (fon­da­teur de Feed) ou encore Gabrielle Dey­di­er (coréal­isatrice de “On achève bien les gros”, doc­u­men­taire de 52 min­utes dédié à la grosso­pho­bie).
L’occasion ne man­quera pas de savour­er toute la richesse de la cui­sine végé­tale. Aujourd’hui Demain, Table Métis, Waf­flesVeg, Orig­i­nal Green… Le food­court du SMMMILE sera éclec­tique ou ne sera pas.

Dans sa logique de démoc­ra­ti­sa­tion cul­turelle et d’accessibilité, l’événement demeure, comme l’année dernière, à tarif libre. Pour per­me­t­tre à tout un cha­cun de se pro­jeter dans le monde d’après, et de soutenir l’association por­teuse du fes­ti­val à la hau­teur de ses moyens.

Plus d’informations sur : smmmilefestival.com 

 

Arti­cles liés