Vous nous avez envoyé quelques-unes de vos recettes vegan maison préférées

Cette période de (dé)confinement fut propice à la cuisine, parfois simple et parfois un peu plus travaillée !  Nos chères lectrices et lecteurs nous ont alors envoyé quelques recettes végétales maison, qui vous donneront on l’espère, quelques idées.

Le curry thaï de Marine

Pourquoi tu aimes ce plat ?
D’abord c’est délicieux et savoureux avec pleins d’épices… et puis c’est simple et rapide à préparer et on peut utiliser presque n’importe quel légume dans son frigo quelque soit la saison.
Comment tu le prépares ? (Pour 2 personnes)
Je commence par faire revenir un oignon émincé dans un casserole avec un peu d’huile (olive ou sésame). Une fois l’oignon un peu caramélisé, je rajoute les autres légumes avec 200ml de bouillon de légume (par exemple pour la saison: 1 poireau, 200gr de petit pois, 2 carottes). Je laisse cuir environ 15 minutes. Je rajoute ensuite 200ml de lait de coco, une cuillère à soupe de pâte de curry (Pâtes de curry au gingembre Bio Albert Ménès disponible chez Monoprix, à défaut un mélange de curry en poudre, cumin, coriandre), du poivre et deux cuillères à soupe de sauce soja. Enfin je rajoute du tofu ferme ou des pois chiches et je laisse mijoter encore 5 minutes. Je sers dans une assiette creuse sur du riz blanc.
Quelle a été ton inspiration pour cette recette?
J’ai fait un voyage de 3 mois en Thaïlande il y a quelques années où j’ai découvert toutes leurs variétés de curry et je suis accro depuis !
À quelle fréquence le fais-tu?
Au moins une fois par semaine et ça se garde bien pour le déjeuner du lendemain.

Le mafé aux légumes d’Aminata

Pourquoi tu aimes ce plat ?
C’est un de mes plats sénégalais préférés. J’ai grandi en mangeant ce plat préparé par mes parents et c’est un excellent “comfort food” !
Comment tu le prépares ?
C’est assez simple. Il faut quelques ingrédients (oignons, ail, beurre de cacahuètes et tomates concentrées, quelques légumes au choix ainsi que du riz thaï ou basmati – parfumé de préférence). D’abord, il faut faire revenir les oignons et l’ail dans un fond d’huile végétal, puis ajouter le concentré de tomates. Une fois qu’il est bien incorporé, on y ajoute quelques cuillères à soupe de beurre de cacahuètes (selon les préférences de chacun). On y ajoute les légumes : carottes, pomme de terre, patate douce, courge, etc… et on verse un grand volume d’eau. Petite astuce : je fais bouillir mon eau avant. On ajoute les épices : sel, poivre, échalote, ail en poudre et un bouillon cube. On laisse cuire les légumes à feu moyen avant de les retirer pour ne pas qu’ils soient trop bouillis. On laisse la sauce cuire, vous saurez qu’elle est prête quand elle aura une texture consistante. A côté, on fait cuire le riz – qu’on aura lavé au préalable – dans un volume d’eau salée et bouillante. Attention, il ne faut pas trop d’eau : un peu moins d’une phalange, on couvre et on laisse cuire à feu moyen. Une fois que le riz a absorbé toute l’eau, on baisse le feu et on laisse finir la cuisson.
Quelle a été ton inspiration pour cette recette ?
Mes parents. C’est un plat d’Afrique de l’Ouest qui est plutôt populaire. C’était un peu le plat dominical en grandissant. J’ai appris en observant mes parents le faire. La version originale contient de la viande, donc c’est une version que j’ai revisitée.
À quelle fréquence le fais-tu ?
Je le fais quand je reçois des gens à la maison, donc assez occasionnellement.

Le risotto crémeux de Nicolas

Pourquoi j’aime ce plat ?
C’est un plat savoureux, facile, sain, économique et zéro-déchet : on peut y mettre à peu près tous les légumes qui traînent, par exemple des carottes et des champignons, c’est top !
Comment je le prépare ?
Je verse tous les ingrédients suivants dans une grande casserole : un verre de riz rincé et égoutté, un oignon, une gousse d’ail, une cuillère à soupe d’huile d’olive, deux de sauce soja, une cuillère à café de vinaigre balsamique, une feuille de laurier, une pincée de muscade, deux clous de girofle, du poivre. Je recouvre d’eau à 2 cm de hauteur le riz, je porte à ébullition puis je couvre et baisse le feu. Je laisse 30 minutes en remuant de temps en temps. Je dresse ensuite avec des noix ou graines grillées, du persil ou de la levure maltée.
Mon inspiration ?
Je voulais cuire tout simplement du riz avec de l’ail et de l’oignon mais j’ai mis un peu trop d’eau et, à mesure que je rajoutais des ingrédients et que je touillais, cela s’est transformé en un risotto crémeux.
À quelle fréquence le fais-tu ?
Je n’avais jamais fait un risotto comme celui-ci. Mais je le referai vu comme c’est bon et facile !

La poêlée de légumes de Marie

Pourquoi tu aimes ce plat ?
J’aime beaucoup le différentiel de textures et de saveurs. Surtout, c’est un plat qui me permet de ne pas avoir à choisir entre les produits frais dont je dispose : je peux tous les y intégrer, si je le souhaite.
Comment tu le prépares ?
Le principe de base est simple : faire cuire les légumes que j’ai sous la main à la vapeur (j’aime beaucoup les combos brocolis / courgettes; carottes / poireaux ou encore chou-fleur / brocoli), puis les égoutter. Je les glisse ensuite dans une poêle à laquelle j’ajoute du lait de coco, des épices (le plus souvent souvent : curry et cumin), un peu de sel. Je laisse le lait de coco infuser les légumes, et une fois qu’ils ont pris une belle couleur, j’y ajoute du haché végétal (pistou ou bolognaise). Je laisse cuire quelques minutes, et à la toute fin, je saupoudre la poêlée de parmesan végétal sec et je mélange pour qu’il « fonde » légèrement et qu’il donne de la saveur à l’ensemble du plat. Le trick : Se servir dans un bol et en saupoudrer à nouveau le dessus. Parce qu’on le mérite 😉
Variantes : ça marche aussi très bien en remplaçant le haché par des pois chiches et ou du maïs bio !
Quelle a été ton inspiration pour cette recette ?
Depuis que j’ai découvert le lait de coco en cuisine, j’en mets un peu partout donc je ne sais pas si on peut parler d’inspiration. En tous les cas, la découverte du haché végétal (une tuerie), je la dois (merci!) à l’un de mes meilleurs amis 🙂
À quelle fréquence le fais-tu ?
En période habituelle, je dirais que deux fois par semaine, c’est le minimum !

Le houmous de Charles

Pourquoi j’aime ce plat ?
Parce que c’est facile à faire, déclinable avec plein de légumes ou épices mais je mets personnellement toujours du piment.
Comment je le prépare ?
Une dose d’huile de sésame, du jus de citron, deux cuillères de tahini, une gousse d’ail (ou deux), du sel du piment et de l’eau, je mélange au blender une première fois. verse le contenu d’un bocal de pois chiches avec son aquafaba en trois fois en mixant entretemps 30sec pour que ce soit homogène et pas grumeleux, puis je mixe pendant environ 1min Je rajoute de l’eau ou huile au besoin pour obtenir une texture onctueuse avant de mixer encore 1min. Dernièrement j’ai ajouté une betterave entière et du piment fort et ai remplacé le tahini par du beurre d’amande que j’avais dans mon placard.
Mon inspiration ?
J’achète beaucoup de hummus dans le commerce en général mais puisque je suis davantage chez moi et j’ai davantage de temps, j’ai voulu le faire moi même et essayer des variations. Je me suis d’abord inspiré de ce que j’imaginais être une recette classique avant d’épicer avec ce que j’avais chez moi.
À quelle fréquence le fais-tu ?
Je fais cette recette de temps en temps, une fois par mois je dirais mais pendant le confinement j’ai voulu innover et j’en ai fait plusieurs versions chaque semaine, voire deux fois par semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de commenter
Insérez votre nom ici

Vous aimerez aussi

Le meilleur de
     Vegan Magazine ✨ 

Pour être au courant des dernières actualités, événements et bons plans trouvés pour vous.

Fermer la fenêtre

Merci !